Château de Réchy

, Réchy VS

La maison en pierre érigée au XVIe siècle au cœur du village de Réchy arbore en façade des décorations typiques de la région. Élément caractéristique de cette construction: un escalier en colimaçon conduit du sous-sol au toit.

Disponibilité

à partir de (par semaine)
850.-
6 Personnes
2 Chambres
Aire de stationnement publique
Réserver
Vous allez être redirigé vers la plateforme de notre partenaire e-domizil, sur laquelle sera conclue votre réservation.
Agir

Description et histoire

Bild
1
Bild
2
  1. Le château de Réchy en 2001, avant sa remise en état.
  2. Un graffiti gravé a été préservé, pour rappeler l’époque où le château se délabrait et était occupé par des inconnus. Des reproductions sont visibles également dans la salle de bains et dans la cuisine.

Le château de Réchy est une résidence seigneuriale dont la partie est remonte pour l’essentiel au début du XVIe siècle, alors que le quart supérieur, au nord-ouest, date de 1831, comme l’atteste l’inscription sur la façade. Longtemps appelé «château des Comtes d’Anniviers», il n’a pourtant jamais eu de comte pour occupant. Il se peut qu’il ait appartenu à l’une des nombreuses familles qui se sont partagé les droits féodaux sur le val d’Anniviers après les seigneurs de Rarogne

L’hypothèse la plus vraisemblable veut que le bâtiment ait été appelé ainsi en raison de sa taille imposante et de son allure aristocratique. Selon la tradition orale, il hébergeait les nobles familles locales qui rendaient visite à l’évêque de Sion. La longue histoire de cette demeure nourrit toutes sortes de spéculations. Mais on peine à imaginer que cette superbe demeure ait failli disparaître. En 1986 déjà, la commune de Chalais voulait la faire démolir, car elle se trouvait dans un état déplorable.

Une âpre bataille a suivi, qui s’est poursuivie jusqu’au printemps 2001, lorsque le château de Réchy a été inscrit sur la liste des bâtiments à démolir sur instruction de la commune. Mais grâce à la ténacité de quelques personnes qui ont fondé l’association des Amis du château de Réchy en octobre 2001, cette demeure a pu être sauvée. L’association l’a achetée pour un franc symbolique et l’a rénovée avec grand soin, en coordination avec le Service des monuments historiques du canton du Valais, durant neuf ans, jusqu’à son inauguration le 10 novembre 2010 dans ses nouveaux atours.

Le château de Réchy appartient à l’association des Amis du château de Réchy. Il est loué via la fondation Vacances au cœur du patrimoine.

Particularités architecturales

Les premières fondations du château de Réchy remontent au XVIe siècle. Mais divers détails font penser qu’il devait s’agir au départ de deux constructions voisines, bien plus anciennes. Vers la fin du XVIIIe siècle, le bâtiment a été en grande partie reconstruit. Il en va ainsi de la petite tour au sud, avec son escalier en colimaçon. Le premier étage a été légèrement modifié lors de travaux intervenus à la fin du XVIIe ou au début du XVIIIe si l’on en juge par la forme des fenêtres. Le quart supérieur au nord-ouest a été ajouté au XIXe siècle

La façade crépie avec ses éléments rectangulaires peints, qui rappellent des blocs de pierre, et la partie supérieure en bois sombre, décorée par des inscriptions, est caractéristique de nombreux bâtiments anciens du Valais central. La cuisine, au sous-sol, se trouve dans le carnotzet – caveau voûté ou cellier dans lequel on entreposait et dégustait le vin, et lieu traditionnel de rencontre, avant que les maisons n’aient de salon. Aujourd’hui encore, de nombreuses maisons valaisannes disposent d’une telle pièce à la décoration rustique.

L’escalier en colimaçon, qui grimpe du sous-sol jusqu’au toit, est en quelque sorte la colonne vertébrale du château de Réchy. Ses marches en pierre sont de hauteurs différentes: plus on monte, plus elles sont rapprochées. Presque toutes les chambres se trouvent à des demi-niveaux différents. On y accède par cet escalier.

Informations sur la maison de vacances

Le château de Réchy peut facilement accueillir six personnes. La cuisine et les sanitaires sont équipés de manière moderne. La maison compte une chambre à coucher spacieuse, deux pièces plus petites, séparées par une simple paroi, ainsi qu’un séjour très lumineux.

L’escalier en colimaçon donne accès à la cuisine, au séjour, à la salle de bains et aux chambres à coucher qui se trouvent à des demi-étages séparés.

Le Château de Réchy est un bâtiment historique, un monument. Comme l’aménagement intérieur ancien a été largement conservé, la maison présente certaines embûches. Bien qu’elle soit conforme aux standards techniques modernes, nous attirons votre attention sur les sols usés au fil des siècles et les seuils élevés qui peuvent constituer une source de danger.

Personnes: 4 à 6 (et un enfant jusqu’à 2 ans)

Chambre: 1 chambre double avec canapé-lit pour deux autres personnes, 2 chambres individuelles partiellement séparées par une paroi (lit et chaise de bébé sur demande)

Saison: Toute l’année

Bref séjour: hors saison, Pâques, Pentecôte, Ascension (min. 3 nuits)

Altitude: 557 mètres

Animaux: sur demande

Transports publics: depuis Lausanne avec le train en direction de Brigue jusqu’à Sierre, puis avec le bus 411 en direction de la gare de Sion jusqu’à Réchy centre (4e arrêt), ou avec le bus 441 en direction de Vercorin jusqu’à Réchy village (10e arrêt). L’arrêt de bus est à 20 mètres du château de Réchy.

Stationnement: un parking public payant se trouve à proximité du château. L’accès à la maison est garanti.

Espaces extérieurs: le château dispose d’un balcon orienté au sud. Du même côté se trouve une terrasse aménagée, avec une table des chaises.

Wi-Fi: disponible

Chauffage: chauffage central dans toute la maison

Poêle / cheminée: aucun

Cuisine: machine à café automatique Delonghi, cuisinière à induction, sets pour la fondue et la raclette

Particularités: la cuisine a été aménagée dans l’ancien carnotzet (cellier et local pour l’apéritif). Les chambres se trouvent sur des demi-étages différents et sont accessibles par un escalier en colimaçon. Les sols sont en bois et en pierre. Nous recommandons d’emporter de bonnes chaussures d’intérieur.

Situation

Route du Tombec 6, 3966 Réchy

Situation

Réchy est un petit village appartenant à la commune valaisanne de Chalais. Il se situe sur le côté gauche de la plaine du Rhône. Il est entouré de nombreux sites de sports d’hiver, telles que Vercorin, val d’Anniviers, val d’Hérens et Crans-Montana. Le village se trouve à l’entrée du vallon de Réchy, qui est aujourd’hui une réserve naturelle. Ce versant de la vallée est inscrit à l’Inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels depuis 1998. Ce vallon sauvage et retiré, traversé par le torrent La Rèche est connu pour ses sites marécageux et ses lacs de montagne.

Histoire

Les villages de Chalais et de Vercorin, qui étaient autrefois des communes séparées, ont fusionné sur le plan administratif en 1564 par la signature d’un traité de réunification. Depuis lors, les deux localités appartiennent à la commune de Chalais – comme le village de Réchy. Les habitants de ces villages ont toujours été des paysans de montagne, cultivant la vigne en plaine et pratiquant l’agriculture et l’élevage en montagne. Dès le milieu du XXe siècle, la région s’est ouverte au commerce et au tourisme, à la faveur de la création de nouvelles voies de communication.

Loisirs

Le vallon de Réchy, au sud de Sierre, est resté authentique. Son paysage intact, ses ruisseaux au cours naturel, ses petits lacs alpins et ses bas-marais font de cette réserve une destination qui vaut le détour. La Rèche serpente dans le vallon, dont la partie supérieure ne comporte aucune route: les conditions sont réunies pour randonner en toute tranquillité et observer les animaux. Divers domaines skiables sont à proximité – Crans-Montana, Vercorin, Saint-Luc, etc. Nous recommandons de participer à une visite guidée historique. Quinze localités du val d’Anniviers proposent des circuits, qui permettent d’explorer par soi-même leur passé. Une plongée dans l’histoire des Anniviards et de leurs villages, au travers de leur patrimoine construit intimement lié à la vie des habitants.

Expériences