Vacances en Suisse centrale médiévale

Le canton de Schwyz abrite un ensemble unique, tant en Suisse qu’au-delà de ses frontières, de maisons en bois datant du Moyen Age. Les découvertes faites depuis un certain temps par les archéologues restent toutefois méconnues du grand public. Il sera bientôt possible de passer ses vacances à Morschach, dans une maison en madriers datant de plus de 700 ans.

Dr Thomas Brunner, conservateur du patrimoine du canton de Schwyz

En 1987, lorsqu’une analyse a conclu que la structure porteuse de la maison Bethlehem, à Schwyz, datait de 1287, la nouvelle a fait sensation dans les milieux spécialisés. Entre-temps, on a découvert dans les régions de Küssnacht, Schwyz, Steinen et Morschach une vingtaine de maisons construites, d’après les études dendrochronologiques, entre les XIIe et XIVe siècles. On pense qu’il existe d’autres maisons, mais celles-ci n’ont pas encore été étudiées. Les maisons dont on a connaissance à l’heure actuelle ont été construites vers 1300, plus précisément entre 1280 et 1320. Depuis 1987, six de ces maisons ont été détruites et fait l’objet d’une analyse archéologique complète. La maison d’Hinteribach datant de 1336 a été déplacée et reconstruite en 1997 au Musée de Ballenberg. La maison Nideröst, située au 31, Hinterdorfstrasse, dont la structure porteuse date de 1176 et qui est considérée comme la plus ancienne maison en bois d’Europe a été déconstruite en 2001; elle est en cours de reconstruction à Schornen/Morgarten et sera transformée en musée.

Les maisons en madriers du canton de Schwyz sont uniques, tant en Suisse qu’au delà de ses frontières. On présume qu’il en existe d’autres car le canton de Schwyz n’a jusqu’à présent pas effectué d’inventaire systématique. A l’automne 2013, les archéologues ont découvert trois constructions datant de 1280, 1308 et 1311, très proches les unes des autres dans le quartier Dorfbach de Schwyz, et maintenues en un état certes variable, mais étonnamment bon.

La maison médiévale en madriers de Tannen/Morschach

Le hameau de Tannen, au sud de Morschach, est perché sur une terrasse qui domine le lac d’Uri. L’ancien sentier muletier reliant Sisikon à Morschach, l’actuelle Voie suisse, y passe. La maison Tannen est un peu moins ancienne que les maisons de la vallée mais appartient, d’après sa typologie, au groupe de maisons médiévales de Suisse centrale. Selon les études dendrochronologiques effectuées en 1997 par des étudiants de l’Université de Zurich et l’Atelier d’archéologie médiévale de Moudon, ses poutres porteuses datent de 1341. Cette construction en madriers sur un soubassement en maçonnerie a été agrandie et transformée au cours des siècles. Une annexe construite selon la même technique de madriers assemblés a été ajoutée côté nord à une date encore à déterminer. Les fenêtres ont été agrandies et le toit a été rénové. Cependant, les caractéristiques des maisons en madriers de cette époque ont été préservées et sont encore visibles sur la façade: ainsi, les têtes de madriers isolées correspondant aux parois intermédiaires sont visibles sur la façade en pignon. La maison Tannen présente également une autre caractéristique typique de ces maisons en madriers de Schwyz: les planchers-plafonds de tous les étages (combles, chambres et pièces principale) traversent la façade. L’extrémité des planches reste visible de l’extérieur, montrant un assemblage à rainure et languette pour les madriers des planchers de la partie la plus ancienne et un assemblage par tenon et mortaise pour l’annexe plus récente.

Un sentiment unique d’habiter dans une maison chargée d’histoire

L’organisation intérieure des pièces a été conservée dans son état d’origine et donne une bonne idée des conditions de logement au Moyen Age. La partie plus récente, au nord, s’intègre bien à la structure médiévale. A l’étage principal, les panneaux et le poêle en catelles ainsi que l’organisation des pièces dans la partie arrière datent de l’Age baroque. A l’étage des chambres, l’organisation des pièces a été préservée dans son état originel. Certes, la surface interne est réduite, notamment en raison des petites pièces de faible hauteur, mais cet inconvénient est largement compensé par le panorama idyllique sur le lac et la tranquillité des lieux.

La plus ancienne maison de la fondation Vacances au coeur du patrimoine

Par le plus grand des bonheurs, la famille propriétaire s’est déclarée prête à restaurer cette maison de vacances, délaissée depuis un certain temps, et à la transformer en collaboration avec la fondation Vacances au coeur du patrimoine. Une utilisation uniquement durant la saison estivale autorisera des travaux d’isolation assez légers qui pourront épargner l’enveloppe extérieure. Il est prévu d’aménager une cuisine et une salle de bains et des WC sur la partie arrière. La faisabilité de ce projet est actuellement à l’étude. Toutes les maisons en madriers de Suisse centrale ne pourront pas être transformées en maisons de vacances comme cela est prévu pour la maison Tannen de 1341. La restauration de cette maison historique contribuera toutefois à montrer les possibilités d’intervention sur ce magnifique témoin du passé et encouragera par conséquent la prise de conscience et la sensibilisation à la richesse du patrimoine bâti de Suisse centrale.

30. avril 2015