Max Burkhardt Haus

, Arbon TG

La Max Burkhardt Haus, à Arbon (TG), était la demeure du peintre-décorateur et photographe suisse Max Burkhardt, qui l’a conçue lui-même et dotée d’un intérieur Jugendstil.

Disponibilité

à partir de (par semaine)
1084.-
2 Personnes
1 Chambres
Réserver
Vous allez être redirigé vers la plateforme de notre partenaire e-domizil, sur laquelle sera conclue votre réservation.
Agir

DESCRIPTION ET HISTOIRE

Originaire d’Aarau, Max Burkhardt (1876-1957) s’établit à Arbon après sa formation de peintre-décorateur et artiste-peintre à la Kunstgewerbeschule de Zurich, ainsi qu’ à Munich et à Paris. La «Sonnenblumenhaus» (Maison aux tournesols) qu’il fit construire entre 1904 et 1910 selon ses propres plans est une œuvre globale par son unité, qui allie architecture, aménagement intérieur et création artistique. Jusqu’à sa mort, cette maison a été à la fois son lieu de résidence – avec sa femme et ses trois enfants – et son atelier d’artiste. Cette perle d’un rayonnement particulier témoigne de l’essor d’Arbon et de l’époque de l’histoire industrielle qui, au tournant du siècle, a fait de cette ville un lieu de travail et de vie remarquable.

Dès 1910, Max Burkhardt s’est consacré à la photographie, un art encore jeune. Il a publié dans des revues, produit des cartes postales, fait des photos pour des affiches et des prospectus. A côté de la photographie d’architecture, il s’est intéressé à l’habitat et au paysage et a documenté la vie quotidienne de la population d’Arbon à l’orée du XXe siècle. Son œuvre lui a valu une renommée allant au-delà de la région. La Maison aux tournesols n’a pas seulement été un sujet pour le peintre-décorateur. Elle servait avant tout de vitrine à l’intention de ses clients. Ce n’est pas par hasard si Thomas Koerfer a choisi entre autre ce lieu pour le tournage de son film «L’homme à tout faire», adapté du roman de Robert Walser.

Avant la restauration de la maison de l’artiste, en 1993-1994, il fallut résoudre le problème de sa préservation. Le propriétaire d’alors, le fils de Max Burkhardt, était favorable à une démolition et à une reconstruction à neuf sur la parcelle, car il ne pouvait trouver de locataire pour cet édifice qui restait vide. A la suite de l’intervention du service des monuments historiques de la ville d’Arbon, la maison a été classée. Il a fallu rechercher un compromis: la maison a été divisée en deux appartements grâce à la pose de cloisons dans la cage d’escalier. Lorsqu’en 2014 la ville a voulu vendre ce bien, l’ancienne communauté d’intérêt «Haus Max Burkhardt» a pris l’initiative de concevoir une utilisation qui convienne à ce lieu. En 2018, le parlement de la ville a décidé de ne pas mettre en vente la Maison aux tournesols.

La Max Burkhardt Haus est en mains de la ville d’Arbon. Un appartement est loué via la fondation Vacances au cœur du patrimoine.

Bild
1
  1. La photo de fiançailles de Max Burkhardt et Klara Schwab 1903

PARTICULARITÉS ARCHITECTURALES

La maison conçue et décorée par l’artiste lui-même a été érigée entre 1904 et 1910. De par sa forme et sa couleur inhabituelles, elle détonne fortement dans le quartier de villas de la Rebenstrasse. Cet édifice cubique d’inspiration méridionale, utilisée à la fois comme logement, comme atelier et comme lieu d’exposition, a été la première maison bleue d’Arbon et probablement aussi la première à se voir coiffer d’un toit plat.

Cette maison d’artiste est unique de par sa conception Jugendstil suivie avec conséquence jusque dans les moindres détails. Les décorations florales des dessus de fenêtres et de portes d’entrée sont particulièrement remarquables. Il en va de même de la frise qui parcourt le haut de la façade en reprenant le motif végétal (tournesols). Les grandes fenêtres de l’atelier au rez-de-chaussée côté rue sont également impressionnantes. L’aménagement intérieur, composé avec goût par l’artiste, produit des atmosphères qui changent d’une pièce à l’autre.

La rénovation complète des lieux, au début des années 90, a été l’occasion de se pencher de manière approfondie sur l’œuvre de Burkhardt. Pour la première fois, les techniques ornementales complexes utilisées sur la maison ont été retracées. Le service des monuments historiques a cherché à rassembler les meubles totalement dispersés de l’artiste. Le salon constitue un précieux ensemble Jugendstil coordonné: un banc d’angle, une table, trois chaises, un bureau et un buffet. L’effet de la combinaison des couleurs et des motifs de l’assise et du dossier du canapé avec les décors de la paroi est extrêmement fort. Le mobilier de la chambre à coucher correspond à l’agencement d’origine de la chambre de Max et Clara Burkhardt. Au-dessus du lit, le plafond était un ciel étoilé.

Bild
1
Bild
2
  1. Vue détaillée de la peinture de la façade qui reprend le motif du tournesol
  2. Même la porte d'entrée était décorée de tournesols

INFORMATIONS SUR L’APPARTEMENT DE VACANCES

Bild
1
  1. Plan

Le 2 pièces au premier étage de la Max Burkhardt Haus peut accueillir deux personnes. Le mobilier est très largement d’origine. Quelques éléments modernes viennent compléter l’aménagement. Le logement comporte également un grand balcon côté jardin.

Depuis avril 2019, le 4 pièces situé au deuxième est loué à l’année. Quant à l’atelier, il est à la disposition de l’association Max Burkhardt. Comme souvent au tournant du siècle, la cuisine et la salle de bain sont contiguës en raison du raccordement d’eau. La salle de bains n’est accessible que par la cuisine.

La Max Burkhardt Haus est un bâtiment historique, un monument. Bien que l’aménagement intérieur soit conforme aux standards techniques modernes, nous attirons votre attention sur le fait que certains détails fonctionnels comme les poignées de porte et de fenêtre, les rampes d’escalier ainsi que la hauteur des marches ne correspondent pas aux normes actuelles et peuvent constituer une source de danger.

Personnes: 2 personnes

Chambre: 1 chambre double

Saison: avril à octobre

Bref séjour: Pâques, l'Ascension et la Pentecôte

Altitude:  402 mètres

Animaux: pas autorisés

Transports publics: avec les CFF jusqu’à la gare d’Arbon, puis en bus jusqu’à l’arrêt Bergli, cheminement sur 400 mètres

Stationnement: public

Espaces extérieurs: balcon

Wi-Fi:  pas disponible

Poêle / cheminée: aucun

Cuisine: machine Nespresso, lave-vaisselle à disposition, pas de lave-linge

Particularités: vaste espace à côté de la maison avec table et bancs

Situation

Rebenstrasse 33, 9320 Arbon

Situation

Arbon est une commune politique du canton de Thurgovie. Elle est le chef-lieu du district du même nom. La localité se situe au bord du lac de Constance. Elle doit sa renommée touristique avant tout à son bourg historique et à sa promenade du lac. Le château et sa tour sont les signes distinctifs de la cité.

Histoire

Arbon a des racines remontant à l’époque romaine à laquelle elle doit son appellation (Arbor Felix, «arbre bienheureux»). Aujourd’hui, Arbon est la troisième ville du canton, derrière Frauenfeld et Kreuzlingen.

Loisirs

Arbon est connue pour sa piscine extérieure, entièrement rénovée dans les années 1990. En plus d’un accès direct au lac, elle comporte plusieurs bassins chauffés. A cela s’ajoutent la promenade du lac et le parc du château, la plage, le chemin des philosophes ainsi qu’un sentier de randonnée et une piste cyclable longeant le lac jusqu’à Egnach, où se trouvent les dernières surfaces forestières, telles que le Seemoosholz.

Expériences