Dépaysement dans le Val Bregaglia

Texte et images : Dominik Gehl

Le Val Bregaglia est une vallée alpine qui suit la rivière Maira appartenant en partie à la Suisse et en partie à l'Italie. La vallée commence au col de la Maloja à 1815 m d'altitude et sur sa longueur de 32 km en direction de la ville italienne de Chiavenna, elle perd 1482 m d’altitude. Depuis le XVIe siècle, lorsque les réfugiés religieux du nord de l'Italie ont introduit la Réforme, sa langue officielle est l'italien. La vallée bénéficie d'importants avantages économiques grâce aux centrales hydroélectriques construites pour la compagnie d'électricité zurichoise ewz dans les années 1950.

En route vers le Val Bregaglia

Musée Segantini, St. Moritz

Quelle meilleure façon de s’approcher du Val Bregaglia que de visiter le Musée Segantini de Saint-Moritz, inauguré en 1908? Son architecture est basée sur le pavillon que Segantini avait conçu pour son Panorama de l'Engadine à l'Exposition universelle de Paris de 1900 et il abrite la collection la plus complète d'œuvres de Segantini.

L'œuvre principale de Segantini, le «Triptyque alpin», est présentée dans la salle en forme de dôme au dernier étage du musée.

Col de la Maloja

La route de Saint-Moritz au Val Bregaglia passe d'abord par le lac Silvaplana puis le lac de Sils, le plus grand lac naturel des Alpes situé à plus de 1000 mètres. La descente du col de la Maloja est impressionnante. La route actuelle reprend celle originalement construite entre 1827 et 1839 par Richard La Nicca avec 13 virages en épingle.

La vallée et ses bâtiments ont immédiatement une atmosphère méridionale. C'est un dépaysement total, très rafraîchissant et relaxant!

L’arrivée à Bondo

Il y a 5 villages dans la partie suisse du Val Bregaglia: Vicosoprano, Stampa, Bondo, Soglio et Castasegna. Bondo a été mentionné pour la première fois en 1380 et compte aujourd'hui environ 200 habitants. Il est situé des deux côtés de la rivière Bondasca. La vallée est si profonde ici que certaines parties du village ne reçoivent aucun soleil en hiver. En août 2017, les coulées de débris du Piz Cengalo ont détruit plusieurs bâtiments et récemment un pont suspendu a été construit sur la Bondasca.

Cäsa Picenoni Cief

Nous avons séjourné à la Cäsa Picenoni Cief, qui peut être loué à travers Ferien im Baudenkmal. La maison est située sur la place principale du village et son histoire remonte au 13ème siècle. Après un incendie dévastateur du village en 1621, elle a été reconstruite et huit générations de Picenoni l'ont utilisé comme résidence.

Nous avons été reçus par un feu de cheminée dans la «salle de chasse», des tartes aux châtaignes locales, et un accueil chaleureux de David Wille - inutile de dire que nous nous sommes sentis tout de suite chez nous, même si cette maison sur 3 niveaux est bien plus grande que notre appartement à Lausanne !

La météo d'avril nous a surpris avec quelques jours froids enneigés, mais aussi de belles journées ensoleillées. Le poêle du salon était donc l'endroit idéal pour lire un livre ou pour nous tenir au chaud tout en faisant le puzzle que nous avions acheté au musée Segantini.

Osteria Donato Salis

Juste en face de la place du village, David Wille nous a présenté Signore Salis, le propriétaire d'Osteria Donato Salis, le magasin général où nous avons commandé du pain frais pour le lendemain matin… c'était tellement délicieux et parfait pour le petit déjeuner!

Le village est composé de petites ruelles pittoresques.

L’église de San Martino

Consacrée le 30 janvier 1250 par Mgr Volkard von Neuburg, l 'église de San Martino est aujourd'hui une église réformée protestante. La haute tour a été ajoutée à la fin du XVe siècle. Lors de travaux de rénovation en 1960, des peintures murales d'artistes lombards datant également de la fin du XVe siècle ont été découvertes et restaurées.

Palazzo Salis

Le palais Salis a été construit en 1766-76 par l'architecte milanais Francesco Croce sur commande du diplomate britannique d'origine suisse, le comte Hieronymus von Salis. Il est toujours habité pendant l'été par des descendants de la famille Salis.

Bondo possède en fait 3 entrées dans l'Inventaire Suisse des biens culturels d'importance nationale: le Palazzo Salis, l'église de Santa Maria Nossa Donna et les fortifications médiévales de Castelmur. Nous les visitons tous lors de notre séjour.

A propos, il existe une deuxième maison de vacances de la fondation à Bondo : le Casa Malussi a été construite en 1522 et est la plus ancienne maison résidentielle de Bondo. Des façades en pierre ornent le portail d'entrée de la maison médiévale en pierre, qui protègent les résidents des méfaits depuis 500 ans. La maison a été délicatement restaurée en 2021 par le couple de propriétaires actuels, qui sont en descendance directe avec la famille qui l'a construite. Tous les travaux ont été réalisés par des artisans locaux. Jusqu'à neuf personnes peuvent passer la nuit dans le monument.

Bild: Gataric Fotografie

À l’exploration du Val Bregaglia

Palazzo Castelmur à Stampa

Palazzo Castelmur à Stampa Construit à l'origine en 1723 pour Johannes Redolfi, le bâtiment a été acheté vers 1850 par le baron Giovanni de Castelmur qui l’a rénové et agrandi. La façade frappante de style gothique lombard / vénitien fait partie de cette expansion, réalisée par divers artisans milanais tels que l'ingénieur et architecte Giovanni Crassi-Marliani, le tailleur de pierre Giovanni Pedrazzini et le peintre Gaspare Tirinanzi. Aujourd'hui, le Palazzo Castelmur appartient à la municipalité et sert de musée.

Les peintures en trompe-l'œil sont fascinantes.

Le Palazzo Castelmur est aussi l'endroit idéal pour en apprendre davantage sur les pâtissiers des Grisons, une tradition qui remonte au XVe siècle, une époque où les moyens de subsistance dans certaines parties des Grisons n'étaient pas suffisants pour nourrir la population locale. De nombreux jeunes et familles ont du quitter leur pays d'origine et gagner leur vie à l'étranger, notamment en tant que pâtissiers. En 1766, 38 des 42 confiseries de Venise étaient exploitées par des agriculteurs des Grisons. Lorsqu'ils ont été expulsés de Venise, ils se sont aventurés dans toute l'Europe et des traces des pâtissiers des Grisons se trouvent aujourd’hui dans 891 villes, de Copenhague à Saint-Pétersbourg.

Non seulement le Palazzo Castelmur présente une exposition permanente sur les Pâtissiers Grisons, mais la famille Castelmur s'inscrit dans cette tradition: le père de Giovanni de Castelmur tenait une pâtisserie à Marseille, et Giovanni lui-même, après des études de politique et de droit, tenait une pâtisserie à Nice.

En face du palazzo, de l'autre côté de la rivière Maira, se trouve une autre maison de vacances de la Fondation Vacances au coeur du patrimoine, le Casa Palü. La maison en pierre construite au XVIIe siècle a servi de tannerie et de maison d'habitation. À partir de 1964, elle est devenue la maison de vacances et d'hôte du célèbre peintre suisse Varlin.

Bild: Gataric Fotografie

Randonnée de Bondo aux fortifications médiévales de Castelmurr

L'église Santa Maria Nossa Donna et les fortifications médiévales de Castelmur sont situées l'une à côté de l'autre et peuvent être jointes en empruntant la Via Bregaglia, un sentier de randonnée longue distance qui mène de Maloja à Chiavenna et peut être parcouru en trois jours. Mais ne vous inquiétez pas, le sentier de Bondo aux fortifications ne prend qu'environ 1h à pied.

Nous quittons le centre de Bondo par le pont suspendu, puis après le bâtiment de l'administration municipale, nous prenons la Via Bregaglia qui entre dans la forêt.

Fortifications médiévales de Castelmur

Les ruines des fortifications médiévales de Castelmur sont situées sur une barre de roche naturelle; la route cantonale y passe dessous aujourd'hui par le tunnel du Promontogno. L'extérieur de la tour résidentielle de cinq étages construite vers 1300 a été préservé. Elle mesure 12 mètres sur 12 mètres et ses murs ont une épaisseur de 2,4 mètres. La vue à travers les fenêtres est magnifique.

Santa Maria Nossa Donna

Mentionnée pour la première fois en 988, l'église a subi d'importantes rénovations dans la seconde moitié du XVe siècle et était équipée d'une cloche qui pouvait être entendue dans toute la vallée. Avec la transition du Val Bregaglia à la Réforme, l'église a été abandonnée. Les frères Giovanni et Bortolo de Castelmur ont acquéri le site en 1839 et ont restauré l'église. Giovanni, sa femme, son frère Bortolo et d'autres proches parents ont été enterrés dans la crypte.

Soglio

Soglio a été mentionné pour la première fois en 1186 et est situé sur une terrasse ensoleillée au-dessus de la rivière Maira. Soglio est la commune d'origine de la famille De Salis, une des anciennes familles nobles des Grisons. Il y a plusieurs maisons De Salis dans le village, parmi lesquelles la Casa Battista, construite en 1630, devenue depuis 1876 l'hôtel Palazzo Salis. Parmi ses hôtes figuraient Giovanni Segantini, Alberto Giacometti et Rainer Maria Rilke.

C’est l’endroit idéal pour se promener et prendre un peu de soleil!

Castasegna

Castasegna a été mentionné pour la première fois en 1374 et est situé à la frontière italienne. Castasegna signifie en fait châtaigneraie et c'est un choix idéal pour la ville avec la plus grande forêt de châtaigniers d'Europe!

Villa Garbald

La Villa Garbald a été construite entre 1863 et 1864 sur les plans du célèbre architecte Gottfried Semper. C'est le seul bâtiment conçu par Semper au sud des Alpes. Depuis 2004, elle est utilisée comme centre de séminaires. En 2004 la tour «Roccolo» de Miller & Maranta a été ajoutée. Le bâtiment d'extension de six étages comprend une salle de conférence pour 25 personnes au rez-de-chaussée et dix chambres aux étages supérieurs.

Avec une architecture datant de plusieurs siècles d’influence italienne, la tranquillité des petits villages, les spécialités culinaires et les nombreux sentiers de randonnée, le Val Bregaglia est un endroit incroyable pour profiter d’un temps d'arrêt bien mérité!

Notre voyage de printemps dans les Grisons a commencé dans la Bündner Herrschaft (...au rapport de voyage), est passé par la Surselva (...au rapport de voyage) et s'est finalement terminé à Bergell. Je suis toujours fasciné par la diversité paysagère et architecturale de la Suisse. Je me réjouis déjà de la prochaine région à découvrir. À tous les carnets de voyage

Dominik Gehl travaille comme ingénieur logiciel. Ses hobbies sont les voyages et la photographie. Sur Instagram, il publie quotidiennement sous @dominikgehl.