Schlossgut Münchenwiler

, Münchenwiler BE

Avec sa grange attenante, la ferme faisait partie du château de Villars-les-Moines. Un producteur de lait, le vacher, y habitait et y gardait son troupeau durant l’hiver.

Disponibilité

à partir de (par semaine)
982.-
4 Personnes
2 Chambres
Parking privé
Réserver
Vous allez être redirigé vers la plateforme de notre partenaire e-domizil, sur laquelle sera conclue votre réservation.
Agir

DESCRIPTION ET HISTOIRE

Après l’introduction de la réforme en 1528, de nombreux couvents furent sécularisés. Le prieuré de Münchenwiler (Villars-les-Moines), datant du XIIe siècle, ne fit pas exception et fut racheté en 1535 par l’avoyer bernois Jean-Jacques de Watteville. La famille patricienne des de Watteville fit démolir une partie des bâtiments et utilisa les pierres afin de bâtir le château de Münchenwiler qui devint le centre d’un domaine campagnard. Outre un jardin potager et d’herbes aromatiques, la propriété comprenait un étang à truites et une ferme, avec le bâtiment appelé «maison du vacher».

L’estivage des vaches laitières était entre 1550 et 1900 une forme particulière d’économie pastorale pratiquée dans les Préalpes et en particulier dans le canton de Berne. Les vachers étaient spécialisés dans la transformation du lait: ils fabriquaient le fromage, le beurre, le sérac et d’autres produits laitiers. Ils louaient les troupeaux de vaches et d’autres animaux de rente, ainsi que les pâturages, à des patriciens et à de gros propriétaires fonciers. Avec leurs valets, les vachers passaient l’été à l’alpage et prenaient leurs quartiers d’hiver dans les fermes de la vallée.

En 1668, le domaine fut acquis par Antoine de Graffenried, dont la famille conserva la seigneurerie jusqu’en 1798 et le château jusqu’en 1932. Les de Graffenried-Villars ne furent pas épargnés par les difficultés économiques des années 1920 et durent vendre peu à peu leurs terres. En 1928, Simon Thüler acheta la maison du vacher et l’exploita comme une ferme ordinaire. Par la suite, cette dernière passa à Ernst Kämpfer qui dirigeait une exploitation laitière. Après sa mort dans les années 1980, la propriété se dégrada à vue d’œil. Le nouvel acquéreur, un architecte du paysage zurichois, a fait restaurer fidèlement la maison des vachers ainsi que le bâtiment d’exploitation attenant et y a aménagé des appartements. Quant au château, il accueille désormais un restaurant, une maison d’hôtes et un hôtel.

La maison du vacher du domaine du château de Villars-les-Moines est en mains privées et peut être louée via la fondation Vacances au cœur du patrimoine.

Bild
1
Bild
2
  1. Vue historique de la maison des vachers
  2. Ancienne vue aérienne du domaine du château de Villars-les-Moines

Particularités architecturales

A l’est, la partie la plus basse du bâtiment, qui borde le sentier des vachers, est datée du début du XVIIe siècle, comme en témoigne la fenêtre à meneau de style gothique tardif. Elle servait à l’origine d’habitation pour le vacher et de fromagerie. Les beaux murs appareillés sont en pierre jaune de Neuchâtel (ou pierre de Hauterive). Par la suite, l’édifice a été étendu vers l’est, comme le montrent un mur continu portant la date de 1672 et l’unique fenêtre étroite.

La maison est flanquée à l’ouest d’une immense grange comportant de vastes étables surmontées d’un étage à foin. Reconstruite vers 1830 sur des fondations anciennes, cette grange était à l’époque la plus grande du canton de Berne. Elle a donné à cet édifice sa forme double caractéristique, avec l’habitation et le bâtiment d’exploitation. L’ensemble fait partie du château et constitue, selon le Service des monuments historiques bernois, un type architectural particulier. Il a été classé comme objet digne de protection.

Depuis 2018, cet ensemble historique a aussi attiré l’attention des amateurs d’architecture. Un architecte du paysage a racheté à l’hoirie Kämpfer la grange et l’habitation et a confié la transformation au bureau zurichois Bernath + Widmer. Les architectes ont aménagé sept appartements dans la grange. A cet effet, ils ont construit une structure autonome en bois qui n’est reliée qu’en quelques points à l’enveloppe ancienne – réalisant ainsi une maison dans la maison. L’apparence extérieure est restée intacte et cet édifice historique ne laisse rien apparaître de la nouvelle vie qu’il abrite.

Bild
1
Bild
2
  1. L’aménagement moderne n’est relié qu’en quelques points à l’ancienne substance bâtie
  2. La fenêtre à meneau de style gothique tardif de la maison du vacher

Informations sur l’appartement de vacances

Bild
1
  1. Plan

L’appartement de 3,5 pièces peut accueillir 4 personnes. Situé au rez-de-chaussée, il donne sur le jardin d’agrément baroque. Dans le séjour, le poêle à catelles historique peut servir de chauffage d’appoint durant la saison froide.

La maison du vacher se trouve sur le domaine du château de Münchenwiler qui dispose d’un vaste parc comprenant notamment un jardin potager et d’herbes aromatiques, une petite chapelle et un étang à truites qui peut être utilisé pour la baignade en été.

La maison du vacher est un bâtiment historique, un monument. Bien qu’elle soit conforme aux standards techniques modernes, nous attirons votre attention sur le fait que certains éléments fonctionnels comme les systèmes de fermeture des portes et fenêtres, les rampes d’escalier et la hauteur des marches ne correspondent pas aux normes actuelles et peuvent constituer une source de danger.

Personnes: 4

Chambre: 2 chambres doubles

Saison: Toute l’année

Bref séjour: Aucun (min. 7 nuits)

Altitude: 508 m.

Animaux: sur demande

Transports publics: En train jusqu'à la gare de Morat, puis prendre le train jusqu'à Münchenwiler-Courgevaux (puis env. 16 minutes à pied) ou le bus jusqu'à Münchenwiler jusqu'à l'arrêt Münchenwiler Dorf (env. 10 minutes à pied). L'accès depuis Morat est également possible en taxi.

Stationnement: place privée

Espaces extérieurs: jardin

Wi-Fi: pas disponible

Chauffage: chauffage central avec pompe à chaleur

Poêle / cheminée: poêle à catelles

Cuisine: lave-vaisselle et lave-linge, machine à café à capsules

Particularités: les sols sont en bois et en pierre. Nous recommandons d’emporter de bonnes chaussures d’intérieur

Situation

Kühergasse 4, 1797 Münchenwiler

Situation

Münchenwiler est une enclave bernoise dans le district du Lac du canton de Fribourg. Le village se situe à quelque deux kilomètres au sud de Morat. Il est entouré par les communes de Morat, Cressier et Courgevaux. Fribourg est à 15 kilomètres, Berne à 30 kilomètres et Neuchâtel à 28 kilomètres.

Histoire

En 1080, les frères de Vilar ont offert leurs terres à l’abbaye de Cluny qui y a érigé un prieuré (filiale de l’abbaye) au XIIe siècle. Après les guerres de Bourgognes, la seigneurie de Morat, qui incluait le prieuré, a été administrée en alternance par Berne et Fribourg, dont elle fut un baillage commun. Dans le contexte des querelles religieuses, Berne chercha à s’approprier Münchenwiler et y introduit la Réforme en 1528. Après moults changements, dont la brève souveraineté de Fribourg, le château et la commune furent attribués au district de Laupen (canton de Berne) en 1807. Depuis 2010, Münchenwiler est rattachée à l’arrondissement administratif de Berne-Mittelland.

Loisirs

Les vacanciers ne manqueront pas de jeter un œil au château de Villars-les-Moines (Münchenwiler en allemand). Ils pourront s’y restaurer en grands seigneurs. Morat, cité des Zähringen, est à quelques minutes en voiture et se prête bien à une visite à pied. Une baignade s’impose dans l’eau fraîche du lac. Et un détour par Fribourg est des plus recommandé. La vieille ville offre tout loisir de prendre un café en admirant les façades anciennes et les belles fontaines.


Expériences